Critique - La prunelle de ses yeux cover image

J'inaugure ici une série de revues des livres que j'ai ramenés du Salon du Livre de Paris 2018. Et pour changer un peu du fantastique et de l'action, on commence avec un Thriller d'Ingrid Desjours : "La prunelle de ses yeux".

Le pitch

2003, Victor est un jeune homme qui entre à la prestigieuse école Mètis formant la future élite et s'intègre rapidement à un groupe de dernières années dont Maya fait partie. Mais Victor est retrouvé sauvagement assassiné et son père, Gabriel, perd tout lors de cette nuit tragique dont la vue.
Treize ans ont passé et Gabriel est en vacances en Irlande, il y rencontre Maya et lui propose de devenir son guide, ses yeux, pour la suite de ses vacances. Elle veut lui faire partager le monde à travers son regard, il veut lui faire connaitre la nuit la plus noire. Au travers de ce voyage, la lumière sera-t-elle faite sur cette nuit fatidique ?

Mon avis

Il s'agit du premier roman d'Ingrid Desjours que je lisais, sur les conseils de libraire en forme de petite fiche dans le rayon et je suis rentré rapidement dans une histoire dont j'ai aimé suivre les personnages. Ils sont tous abîmés, blessés ou révoltés et cherchent à avancer à leur façon. La construction du roman où on passe des événements de 2003 vus par Victor à l'action contemporaine vue par les protagonistes principaux permet de découvrir au fur et à mesure ce qu'il s'est passé. Je n'ai en revanche pas spécialement compris les changements de points de vue. On passe du "je" à "il" en fonction du personnage sur qui est centré le chapitre et il faut une ou deux phrases pour se plonger dedans.
En revanche, sans être un grand connaisseur de Thrillers, les grandes lignes de la conclusion se dessinent très rapidement. Vers la moitié du livre on se doute de ce qu'il s'est passé. Il manque quelques pièces du puzzle bien sûr mais rien qui ne vient contredire ce que j'ai cru deviner.
Mais l'intérêt du roman n'est pas là je trouve, elle ne réside pas dans l'histoire et le piège de Gabriel mais dans la relation entre les personnages. Le thème central est, à mon sens, les relations de pouvoir : le besoin de certains de tout contrôler, même leur entourage; la soumission d'autres personnages, parfois contre leur grès après un conditionnement; la conquête du pouvoir jusqu'à l'ivresse et les raisons qui peuvent y pousser; la violence, pas uniquement physique, dans une relation dominant / dominé ou encore le besoin de reconnaissance ou même d'amour. C'est ça le thème central et qui lie tous les personnages du roman. C'est d'ailleurs ça qui m'a incité à tourner les pages, à un rythme de plus en plus soutenu sur la fin d'ailleurs. D'autant plus que les petits rappels aux expériences de Milgram mettent bien dans l'ambiance.
Pour moi le suspense d'un Thriller n'est pas spécialement présent mais, je le redis, la tension entre les personnages dans leurs relations de pouvoir est vraiment ce qui tient en halène.

Conclusion

Histoire La conclusion apparaît trop vite pour me tenir en halène
Univers Rien de spécial à dire, c'est contemporain
Personnages Pour moi c'est LE point fort du roman
Ecriture Les pages se tournent vite mais les passages je/il m'ont fait décrocher par moment
Psychologique

Cette fois je vous propose en lien direct la version eBook avec en plus une belle réduction (en tout cas quand j'écris ces lignes) chez Kobo qui a le mérite d'utiliser un format ouvert et non captif sur ses machines uniquement.

A bientôt pour la suite de cette série.